Les heureux Orphelins, histoire imitée de l'Anglois, Volume 2

Front Cover
Chez les Freres Vasse, 1754
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 158 - Qu'avez- vous à vous reprocher? Serait-ce d'être trop sensible et trop tendre? Cette disposition de votre âme aurait sans doute fait votre bonheur, si vous aviez trouvé un cœur digne de remplir le vôtre. Vous avez donc été malheureuse, mais vous n'avez pas été criminelle (2). » On nous a gâté Crébillon et c'est dommage. Les soixante-dix premières pages de ses Heureux orphelins (1754) portent sa marque; elles forment une étude intelligente, minutieuse et vraie. Il faut passer sur quelques...
Page 38 - LordDurham, contre moi-même, contre cettefunefte crédulité qui accompagne toujours l'amour, je m'endormis. Sa fatale idée me fuivit dans les bras du fommeil, & je le vis plus tendre que je ne voulois le croire , & plus heureux que je ne voulois qu'il fût.
Page 18 - L'ignorant dégoûte; le savant ennuie (p. 18) ». Rutland a trouvé deux orphelins et s'est attaché à eux; acceptons la donnée. L'un des deux enfants est une fille; elle grandit et quand son bienfaiteur la revoit, vous vous doutez bien qu'elle est parfaite : de la beauté, de la grâce, « ce je ne sais quoi enfin qui...
Page 5 - ... s'attirer ; mais le fort lui en avoit préparés, même avant fon exiftence ; & tout accoutumé qu'il y devoit être, il ne pouvoit cependant ne s'en pas affliger quelquefois. Ce fut dans un de ces...
Page ii - pas , dit-il , qu'il fût poffibic que je *» devinfle Auteur -, & rien ne m'annon*• çoit à moi - même qu'un jour je me » donnerais un fi grand ridicule. Il n'en « eft pourtant pas moins vrai que j'ai » fait un Livre, & même que je vous » le dédie. » Si c'eft un grand ridicule que de faire des Livres , l'Auteur fe l'eft donné bien fouvenc ; on pourroit même dire qu'il le tient de famille.
Page 156 - Suffolck; du foin que je prendrai de l'éviter. Le traître! fi vous aviez vu, ma chere Lucie , avec quelle impudence il m'a regardée ; l'air infultant & railleurqu'il a mis dans la révérence qu'il a été forcé

Bibliographic information