Cours de physique de l'École polytechnique, Volume 1

Front Cover
Mallet-Bachelier, 1863 - Physics - 536 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page ii - L'Auteur et l'Éditeur de cet Ouvrage se réservent le droit de le traduire ou de le faire traduire en toutes langues.
Page ii - Paris dans le cours de i866, et toute(s les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires. Tout exemplaire du présent Ouvrage qui ne porterait pas, comme cidessous, la griffe de l'Éditeur, sera réputé contrefait. Les mesures nécessaires seront prises pour atteindre, conformément à la loi , les fabricants et les débitants de ces exemplaires.
Page 475 - Le globe de feu était plutôt brillant et lumineux qu'il ne semblait chaud et enflammé et l'ouvrier n'eut aucune sensation de chaleur. Ce globe s'approcha de ses pieds comme un jeune chat qui veut jouer et se frotter aux jambes, suivant l'habitude de ces animaux ; mais l'ouvrier écarta les pieds et, par plusieurs mouvements de précaution, mais tous exécutés, suivant lui, très doucement, il évita le contact du météore.
Page ii - Traités internationaux, toutes contrefaçons, soit du texte, soit des gravures, ou toutes traductions faites au mépris de leurs droits. Le dépôt légal de cet Ouvrage a été fait à Paris...
Page 8 - ... des météores. Il donne ainsi naissance, non-seulement aux météores, mais encore aux grands phénomènes de la chaleur, de l'électricité, du magnétisme et de la lumière, et à tous ceux plus ou moins secondaires qui en dépendent. Il est susccptilile de changements en plus par addition et mélange. 3...
Page 465 - ... de hauteur. J'envoyai un matelot pour le descendre. Quand cet homme fut en haut, il cria que ce feu faisait un bruit semblable à celui de la poudre qu'on allume après l'avoir mouillée. Je lui ordonnai d'enlever la girouette et de venir ; mais à peine...
Page 170 - ... plane, égale à l'unité, de la surface d'un liquide, l'effort -transmis sur une surface plane quelconque, prise à l'intérieur du liquide ou sur les parois, est égal à la pression exercée, multipliée par l'étendue de cette surface. Vérification de ce principe au moyen de la presse hydraulique. Application des principes précédents aux liquides pesants. Direction de la surface libre. Pressions intérieures ; surfaces de niveau. Pressions sur les parois, en particulier sur le fond des...
Page 475 - ... de l'ouvrier, qui, pour éviter d'être touché au visage, et en même temps pour suivre des yeux le météore, se redressa, en se renversant en arrière sur sa chaise. Arrivé à la hauteur d'environ un mètre au-dessus du pavé, le globe de feu s'allongea un peu et se dirigea obliquement vers un trou percé dans la cheminée, environ à un mètre au-dessus de la tablette supérieure de cette cheminée.
Page 469 - ... au diamètre de 6 millimètres. Ces globules de fer en combustion, gros comme des balles, mettaient le feu sur le pont en cinquante endroits, malgré une couche de grêle qui le couvrait, malgré la pluie qui tombait à flots. Le reste du paratonnerre était en place , avec un bout de chaînon de 8 centimètres , et le plus gros...
Page 100 - Les planètes décrivent des courbes planes, et les rayons vecteurs, partant du centre du soleil, décrivent des aires proportionnelles aux temps; 2° Les orbites des planètes sont des ellipses dont le soleil occupe un des foyers; 3° Les carrés des temps de révolution des diverses planètes sont proportionnels aux cubes des grands axes de leurs orbites.

Bibliographic information