Versuch einer allgemeinen Beschreibung von dem Zustand der ungesitteten und gesitteten Völker nach ihrer moralischen und physicalischen Beschaffenheit

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page ii - Paris dans le cours du mois de décembre 1860, et toutes les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires. Tout exemplaire du présent Ouvrage qui ne porterait pas, comme ci-dessous , la griffe de l'Éditeur, sera réputé contrefait , Les mesures nécessaires seront prises pour atteindre, conformément à la loi, les fabricants et les débitants de ces exemplaires. Paris.
Page ii - Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires. Tout exemplaire du présent Ouvrage qui ne porterait pas, comme cidessous, la griffe du Libraire-Éditeur, sera réputé contrefait. Les mesures nécessaires seront prises pour atteindre, conformément à la loi , les fabricants et les débitants de ces Exemplaires . PARIS.— IMPRIMERIE DE MALLET-BACHELIER, rue du Jardinet, 12.
Page 79 - ... a précisément pour but de mesurer la hauteur h, et il peut être employé généralement toutes les fois qu'il s'agit de constater par expérience la différence de pression entre 'deux points peu éloignés. Deux tuyaux flexibles en plomb s'adaptent en A et E (fig. i5) aux points dont on veut connaître la différence de pression, et sont réunis par un tube recourbé en verre BCD, percé au point C d'un trou capillaire qu'on peut à volonté ouvrir ou fermer hermétiquement. Les robinets...
Page 105 - G' se meut sur une droite horizontale. Maintenant il suffit de se rappeler cette propriété générale du mouvement des figures planes dans leur plan, savoir: que ce mouvement peut toujours être produit en faisant rouler le lieu géométrique des points de la figure mobile qui coïncident successivement avec le centre instantané de rotation, sur le lieu géométrique de ces centres tracé dans le plan fixe. On en conclura sans peine que dans le cas actuel il faut lier à la vanne un cercle décrit...
Page 270 - ... éclairé par son emploi ; mais les tympans sont envahis sur une grande hauteur, et notre auteur n'a certainement pas entendu qu'on appliquât la formule en semblable circonstance . L'application de la formule des remous, au passage • 1.
Page 350 - effet 'dynamique d'une machine est le travail total, en général négatif ou résistant, qu'elle reçoit des corps extérieurs qu*on a en vue de soumettre à son action. Il arrive quelquefois que l'effet dynamique est un travail positif ; par exemple, quand on descend lentement un fardeau par une corde enroulée sur une poulie, le poids du fardeau fait un travail moteur sur le système de la corde et de la poulie. Supposons, pour fixer les idées, que l'effet dynamique soit un travail résistant....
Page 36 - Or l'un des principes sur lesquels s'appuie l'Hydrodynamique s'énonce ainsi : lorsque, dans un liquide parfait, chaque molécule possède un mouvement rectiligne et uniforme, la pression varie d'un point à un autre suivant la loi hydrostatique.
Page 123 - Que lorsqu'il s'agit de tuyaux neufs, le frottement de l'eau- contre les parois varie considérablement avec la nature et le poli des surfaces; ainsi la fonte neuve donnerait lieu à un frottement une fois et demie égal à celui qui aurait lieu sur une surface en bitume ; 2°. Que la nature de la surface tend à perdre son influence à mesure que les tuyaux se recouvrent d'une couche de dépôts amenés par l'eau elle-même ; que cette circonstance, dans le cas de la fonte, donne lieu à un frottement...
Page 23 - Bernouilli peut s'énoncer ainsi : « Si pour divers points d'un fluide en mouvement permanent, tous « situés sur la trajectoire d'une même molécule, on prend la différence « entre la hauteur au-dessous d'un plan horizontal fixe, d'une part, et « la hauteur représentative de la pression plus la hauteur due à la « vitesse, d'autre part, cette différence sera une quantité constante. » (Voir Hydraulique de Bresse, p. 26.) L'eau sortant du tambour mobile avec une vitesse absolue...
Page 350 - Rappel de quelques définitions; théorème de la transmission du travail dans les machines, — On appelle machine un corps ou ensemble de corps destinés à recevoir en quelquesuns de leurs points certaines forces, et à exercer, par d'autres points, des forces qui diffèrent généralement des premières par leur intensité, leur direction et la vitesse de leurs points d'application.

Bibliographic information