Du protestantisme et de toutes les hérésies dans leur rapport avec le socialisme: précédé de l'examen d'un écrit de M. Guizot

Front Cover
A. Vaton, Libraire-Éditeur, 1852 - Poor - 614 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 211 - LE premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile (*). Que de crimes, de guerres , de meurtres, que de misères et d'horreurs n'eût point épargnés au genre humain celui qui , arrachant les pieux ou comblant le fossé , eût crié à ses semblables : Gardezvous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous , et que la terre n'est à personne...
Page 174 - Je ne sais pourquoi l'on veut attribuer au progrès de la philosophie la belle morale de nos livres. Cette morale, tirée de l'évangile, étoit chrétienne avant d'être philosophique. Les chrétiens l'enseignent sans la pratiquer, je l'avoue ; mais que font de plus les philosophes , si ce n'est de se donner à eux-mêmes beaucoup de louanges, qui, n'étant répétées par personne autre , ne prouvent pas grand'chose , à mon avis.
Page 282 - Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
Page 215 - Venez, les bénis de mon Père ; possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez revêtu ; j'étais malade , et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venu à moi.
Page 267 - ... que puisqu'il faut bien qu'il y ait toujours un vaincu , et que le vaincu est toujours celui qui doit l'être , accuser le vainqueur et prendre parti contre la victoire, c'est prendre parti contre l'humanité et se plaindre du progrès de la civilisation.
Page 18 - D'un côté, les incrédules, les panthéistes, les sceptiques de toute sorte, les purs rationalistes ; de l'autre, les chrétiens. « Parmi les premiers, les meilleurs laissent subsister, dans le monde et dans l'âme humaine, la statue de Dieu , s'il est permis de se servir d'une telle expression, mais la statue seulement, une image, un marbre. Dieu lui-même n'y est plus. Les chrétiens seuls ont le Dieu vivant.
Page 592 - Et si Rome demande une vertu plus haute, Je rends grâces aux Dieux de n'être pas Romain, Pour conserver encor quelque chose d'humain.
Page 385 - Adam; d'où vient donc cette différence de rangs et de biens que la tyrannie a introduite entre nous et les grands du monde?
Page 264 - Demandez-lui comment le monde a été créé et à quelle fin? Pourquoi Dieu ya mis des animaux, des plantes ? Comment la terre a été peuplée, si c'est par une seule famille ou par plusieurs? Pourquoi les hommes parlent plusieurs langues? Pourquoi ils souffrent? Pourquoi ils se battent et comment tout cela finira? Il le sait. Origine du monde, origine de l'espèce, question...

Bibliographic information