Les gens du pouvoir à Madagascar: État postcolonial, légitimités et territoire, 1956-2002

Front Cover
KARTHALA Editions, 2009 - Civil service - 575 pages
0 Reviews
La formation de l'Etat malgache postcolonial est ici étudiée dans une durée transversale par rapport à la création de la République suivie de la proclamation de l'indépendance. Attentif à la chronologie et à la singularité des situations, l'ouvrage s'attache moins à décrire des événements qu'à étudier les enjeux et les ressorts d'un champ de pouvoir paradoxal, caractérisé à la fois par une grande instabilité des institutions et par un processus effectif de nationalisation des carrières et des identifications politiques. Le caractère massif de la pauvreté et la multiplicité des crises politiques (1972, 1991, 2002) ne dénotent aucun effacement de l'Etat, mais bien plutôt l'acuité des conflits polarisés par les ressources matérielles et symboliques auxquelles celui-ci permet d'accéder. Considérées dans l'emboîtement d'un temps beaucoup plus long, les fluctuations de la vie politique malgache s'expliquent aussi par une profonde crise de légitimité. La greffe d'un Etat directement inspiré de la modernité politique européenne est attestée par le caractère majoritaire de l'idéal républicain et par la capacité de mobilisation démocratique des Eglises rassemblées dans une structure œcuménique de concertation. Cette extraversion constitue cependant une violence symbolique exercée sur la mémoire collective des monarchies sacrées de la Grande île : solidarité cosmique de l'ordre des hommes et de celui des choses, rôle protecteur et fécondant des souverains, inégalités statutaires affectant le droit à la parole et le droit au sol. A la congruence des aspirations démocratiques et de la fidélité aux héritages, la figure de l'homme providentiel est la signature ambivalente de ce profond désarroi collectif.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Remerciements
7
La pérégrination des élites
25
un art global
63
Nation etfihavanana
97
Le champ des tutelles clientélistes
141
Quels lieux de mémoire ?
179
le patrimoine
219
fragmentation et englobement
249
Remises en cause de lÉtat unitaire
295
Être éligible
331
Une société sous astreinte
377
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

administrative Albert Zafy andriana Antananarivo août associations betsimisaraka c’est c’est-à-dire cadre capitale champ politique circonscription citoyenneté coloniale colonisation Comité constitue culturelle d’abord d’autre d’Études d’origine décembre député Deuxième République Didier Ratsiraka Diego-Suarez éds Églises élections électorale élu Fandroana Fanjakana février FFKM Fianarantsoa fonction formation Gabriel Ramanantsoa général gouvernement hasina idéologique institutions Jacques Sylla janvier juin jusqu’à Karthala l’action l’administration l’année l’armée l’Assemblée nationale l’association l’autorité l’échelle l’École l’Église l’élection présidentielle l’élite l’enseignement l’ensemble l’espace l’État l’État-nation l’ethnicité l’exercice L’Express de Madagascar l’histoire l’identité l’île l’indépendance l’informateur l’initiative l’insurrection l’intérieur l’issue l’océan Indien l’on l’ordre l’organisation l’un l’Université l’usage légitimité logique Majunga Malagasy Marc Ravalomanana merina n’est octobre officiel organisations PADESM Philibert Tsiranana pouvoir précolonial Premier ministre Première République président Didier Ratsiraka province qu’elle qu’il s’agisse qu’une Raison-Jourde Ravony référence République malgache Richard Ratsimandrava rituel rural sakalava société symbolique Tamatave Tananarive tananarivienne territoire territoriale transition démocratique Tuléar urbain Zafy

Bibliographic information