Cours de mécanique, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page ii - Le dépôt légal de cet Ouvrage a été fait à Paris dans le cours du mois de décembre 1860, et toutes les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires. Tout exemplaire du présent Ouvrage qui ne porterait pas, comme ci-dessous , la...
Page ii - Paris, et toutes les formalités prescrites par les Traités sont remplies dans les divers États avec lesquels la France a conclu des conventions littéraires.
Page 111 - G est doYic sur l'intersection de deux de ces plans, c'est-à-dire sur la ligne gg' qui joint les centres de gravité des bases; comme il est dans le plan abc, on voit que : le' centre de gravité d'un prisme triangulaire est au milieu de la droite qui joint les centres de gravité des deux bases; il coïncide avec le centre de gravité de la section moyenne.
Page 147 - C'est là une vérité exacte, utile, estimable : soit. Mais quelle admiration en puis-je ressentir? Un génie survient, qui, après y avoir toujours pensé, proclame cette vérité que tous les corps de la nature s'attirent mutuellement, en raison directe des masses et en raison inverse du carré de la distance. Ah ! pour le coup, je suis ému, j'admire. J'admire aussi et je suis ému , quand je lis ces paroles de Descartes : Je doute, donc je pense; je pense, donc je suis une âme.
Page 127 - On démontre en statique que la chaînette est, de toutes les courbes isopérimètres, celle dont le centre de gravité est le plus bas possible. En admettant cette propriété , on aurait pu conclure que la courbe qui engendre l'aire minimum est une chaînette dont la convexité...
Page 117 - Si l'on considère un cylindre quelconque à bases parallèles comme un prisme dont la base est un polygone d'une infinité de côtés, il résulte de ce que...
Page 265 - Q simultanément appliquées à un point matériel (A), et dirigées d'une manière quelconque, est représentée en grandeur et en direction par la diagonale du parallélogramme construit sur ces deux forces. COROLLAIRE I.
Page 40 - M = o, N = o. On peut énoncer ces six conditions, en disant : pour que des forces appliquées à un solide se fassent équilibre, il faut et il suffit (sous les restrictions indiquées au début) que la somme de leurs projections sur chacun des trois axes de coordonnées soit nulle et que la somme de leurs moments par rapport à chacun de ces axessoit nulle.
Page 37 - On appelle moment d'une force par rapport à un point , le produit de cette force par la perpendiculaire abaissée de ce point sur la direction de la force.
Page 200 - ... espaces parcourus dans des temps égaux ; et cette considération donne naissance à l'idée, d'abord un peu vague, de vitesse. Pour introduire dans le calcul cet élément indispensable, il est nécessaire d'en donner une définition précise, et nous appellerons vitesse d'un point dont le mouvement est uniforme , l'espace qu'il parcourt dans l'unité de temps; ou, en d'autres termes , le rapport de l'espace parcouru au temps employé à le parcourir : de sorte que le point dont la vitesse sera...

Bibliographic information