Histoire des nations civilisées du Mexique et de l'Amérique-Centrale, durant les siècles antérieurs à Christophe Colomb, Volume 4

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 574 - ... foule de talents et de connaissances également utiles dans toutes les classes de la société. Avec une teinture assez complète des professions mécaniques, il était excellent musicien, chantait et jouait en perfection de plusieurs instruments et trouvait ainsi le moyen d'attirer à lui ceux que des leçons de lecture, d'écriture ou de doctrine chrétienne auraient plutôt éloignés de sa personne. Les trois franciscains passèrent de cette manière une année dans l'Anahuac, sortant peu,...
Page 235 - Je passer quelque temps avec eux. Tout cela fut dit d'un air calme , d'un visage riant, et la multitude, accoutumée à respecter les volontés du roi, se dispersa tranquillement. Ce fut ainsi qu'un puissant monarque se vit , au milieu de sa capitale, saisi , en plein jour, par une poignée d'étrangers, et emmené prisonnier sans résistance et sans combat. L'histoire ne présente rien qu'on puisse comparer à cet événement, soit par la témérité de l'entreprise, soit pour le succès de l'exécution;...
Page 8 - Des tapis superbes, des nattes d'une finesse admirable couvraient les parquets ; sur les murs et les fenêtres s'étendaient des étoffes non moins merveilleuses par la beauté du tissu, l'élégance des dessins, que par la richesse des couleurs. Plus de cent chambres ou salons, plus de cent bains, sans compter les salles d'armes, composaient cette somptueuse habitation, où l'or, l'argent, les plumes le disputaient d'éclat aux marbres des portiques.
Page 3 - D'un côté, les maisons sortaient de l'eau de plain pied; de l'antre, elles s'alignaient le long des rues sur lesquelles elles s'ouvraient indistinctement, de même que sur le canal. Si l'on en excepte ces rues, qu'on pourrait plutôt appeler des quais, Mexico n'avait, en réalité, que quatre grandes voies de terre qui, partant des quatre portes du temple de Huitzilopochtli, s'unissaient aux chaussées...
Page 355 - Tlascalans était sans bornes. Il avait encore sous ses ordres un corps d'Espagnols aussi nombreux que celui qu'il commandait lors de son premier départ pour Mexico. Il connaissait mieux le pays , et ses revers l'avaient éclairé. Ils lui avaient appris que , pour s'emparer de Mexico, il fallait être maître des lacs.
Page 303 - Ixtlilxochitl, qui lui renditeompte de tout ce qui s'était passé , et le prévint qu'à Tezcuco même on était irrité contre les Espagnols, parce qu'il y avait dans cette ville un grand nombre de parents et d'alliés de ceux qu'Alvarado avait fait périr. Après avoir réfléchi sur la conduite qu'il devait tenir , Cortez quitta Tezcuco et entra à Mexico le jour de la Saint-Jean, 24 juin 1520.
Page 9 - Plusieurs fois, je suis entré dans la résidence du souverain, seulement pour la voir ; chaque fois je m'y promenai jusqu'à me fatiguer, et pourtant jamais je ne l'ai vue tout entière. C'était l'usage dans toutes les habitations des chefs qu'il y eût une grande cour entourée de salles spacieuses et de chambres. On voyait dans une de ces résidences un salon assez vaste pour que trois mille personnes pussent y tenir sans être gênées. Ce palais était si vaste, que sur la terrasse qui le couvrait...
Page 757 - ... retourné en Europe, en 1541, pour assister au chapitre général de Mantoue, il revint bientôt en Amérique, avec la dignité de commissaire général des Indes, menant avec lui cent quarante franciscains de diverses nations qu'il dispersa dans toutes les provinces du Mexique et de l'Amérique Centrale. Sahagun, Ximenez, Fuensalida, Pierre de Gand, Motolinia, tous les franciscains, entraînés par son influence, ayant adopté les tableaux de leur gardien, la peinture indigène, auparavant persécutée,...
Page 12 - ... où il s'asseyait n'était guère plus haut. Un paravent richement sculpté se plaçait au milieu du salon, de manière à dérober sa vue à l'assistance. Quatre cents pages, portant autant de plats sur des serviettes d'une grande...

Bibliographic information